Le tracé du golf d'Orléans-Donnery, doyen des parcours du Loiret, entre un aller en forêt et un retour plus récent et plus ouvert, est varié, technique et amusant en toute saison.

 

Né en 1952, de la volonté des militaires américains basés à Orléans après la Seconde Guerre Mondiale, le golf d'Orléans-Donnery en porte encore quelques traces, à l'image de son club-house, créé par l'armée et toujours présent.

 

La légende d'Arnold Palmer...

 

Jeune soldat américain, le champion encore amateur en poste en France aurait donné son avis sur les plans du futur parcours destiné aux soldats américains. Au vu de la longueur des pars 5 de l'aller, on pourrait le croire.

 

Plus sérieusement, le tracé des neufs trous initiaux est l'oeuvre d'un colonel des forces de l'OTAN en poste à Orléans. Il avait su convaincre la propriétaire du chateau, elle-même golfeuse, de l'intérêt de construire un parcours sur ses terres. Une autre histoire veut que le fairway du trou n°1, ancien trou n°6, un trou sans fin, ait pu servir de piste d'atterrissage d'urgence en cas de soucis sur la base aérienne américaine voisine.

 

Inauguré il y a une vingtaine d'années, le retour a été construit par Olivier Van der Vinck, également auteur du golf de Cheverny.

 

C’est en 2001 que la société Gaïa Concept était sollicitée par les élus de la commune pour assurer la gestion du golf, à ce moment là dévasté par les passages de sangliers ou plus simplement à l’abandon.

Après la construction d’un local technique digne de ce nom puis des cuisines remises aux normes, le parcours du golf d’Orléans-Donnery n’a plus rien à envier à ses voisins pourtant plus jeunes.

 

Dix ans après, alors qu’une partie du golf est mise en vente par adjudication, c’est l’occasion de continuer sa jolie progression : Gaïa Concept se lance le défi de la pérennité du golf en faisant l’acquisition des 27 hectares qui appartenaient à la commune.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Golf d'Orléans-Donnery

Site créé avec 1&1 MyWebsite.